NOS MODELES

Mountaga KEITA PDG TULIP INDUSTRIES LTP. “De Banquier à Inventeur, une incroyable Audace.”

Mountaga KEITA Fondateur & PDG de Tulip Industries Ltd « De Banquier à Inventeur, une incroyable Audace »

Inventeur d’une borne médicale unique en son genre, Mountaga KEITA est un rêveur exceptionnel et il est surtout persuadé que tout ce qui traverse son imagination peut devenir une réalité. Banquier pendant dix (10) ans aux Etats Unis, il n’a trouvé sa vraie raison d’être qu’en retournant en guinée pour se consacrer à ses rêves. Comme il le dit lui-même dans cette interview : « En fait, en occident je gagnais de l’argent, mais en Guinée, je vis mes rêves. »

MODELE MAG: Présentez-vous à nos lecteurs

Mountaga KEITA : Je m’appelle Mountaga Keita. Je suis fondateur et PDG de Tulip Industries Ltd.

MODELE MAG: Parlez-nous de votre enfance

Mountaga KEITA : Je suis né en 1977 et grandi en Guinée jusqu’à l’âge de treize (13) ans, période durant laquelle j’ai fait de la maternelle au collège. Ensuite, j’ai vraiment tenu à ce que mon père m’envoie rejoindre mon frère qui faisait l’Université en Europe. Difficilement ils ont accepté parce que j’étais très jeune et cela a été rendu possible grâce à l’appui de mes tantes.

Laissez-moi vous dire, dès que je suis arrivé, j’ai regretté parce qu’en fait l’Europe n’est pas ce qu’on voit dans les catalogues. C’est autre chose. Là, j’y étais dans ma « prison dorée » malgré moi, mais j’ai survécu. J’ai fait de très bonnes études et j’ai pu me hisser tout le temps au top de ma classe que ça soit à l’internat ou au lycée avec mention au baccalauréat en France. Ensuite, j’ai fait des études de droit à l’Université Paris 5 René Descartes, mais au bout de trois années et demie, ça ne marchait pas du tout pour moi, car je le faisais juste parce que mes parents voulaient que je sois avocat d’affaires. J’ai suivi la voie de mes parents mais ce n’était pas ma voie.

Je suis revenu en Guinée en septembre 2001 et je ne voulais plus me retourner car je me sentais mieux ici. Mais les parents ont insisté pour que je reparte cette fois ci aux USA et puis voilà.

Une fois arrivé, des études de quatre (4) ans, j’ai pu les comprimer en deux (2) ans pour finir vite. Là aussi j’ai terminé avec mention. Dès que j’ai fini mes études de Bachelor of sciences, une grosse banque “BANK OF AMERICA” au Maryland m’a recruté et c’est là que j’ai fait mes premiers pas dans le banking en tant que « Senior Personal Banker » ou conseiller clientèle. J’ai pu gravir des échelons jusqu’à la Direction d’une Branche de la SUNTRUST BANK à Washington DC. J’ai été banquier pendant dix (10) ans dans la région de Washington DC.

Rentré en Guinée, il fallait que j’intègre une société internationale pour comprendre le fonctionnement du monde des affaires ici avant de commencer en solo.

Au bout de quatre (4) années, je me suis dit que c’est fini. Je fonce maintenant sur ma voie malgré les conseils de ma famille. Vous savez, lorsque vous gagnez un bon salaire, tout va bien, on vous déconseille de suivre une autre voie. Principalement, ma carrière a été dans le secteur bancaire, ensuite dans le shipping en Guinée. Maintenant je suis dans l’invention qui est mon propre domaine.

MODELE MAG : Pourquoi êtes-vous rentré en Guinée malgré tout le confort dans lequel vous étiez aux USA ?

Mountaga KEITA : Je suis né en Guinée et je suis tellement attaché à mon pays que quand j’étais à l’étranger, tout mon esprit était ici. J’étais de ceux-là qui en 1993, lorsque je revenais en Guinée, j’enregistrais des cassettes vidéo, des parades et lorsque je repartais, je regardais ces cassettes durant toute l’année.

Je suis revenu en Guinée parce que je voulais tellement rentrer que c’était au-delà de tout. Donc, j’ai tout abandonné là-bas : une très bonne carrière, ma maison, mon véhicule. Je tenais vraiment à être au pays et c’est ce que j’ai fait.

MODELE MAG : A la base vous êtes banquier de profession, comment vous êtes-vous retrouvé inventeur dans un domaine comme la technologie ?

Mountaga KEITA : En fait, l’inventivité du guinéen, c’est dès l’enfance. Je rappelle que ce n’est pas dans les bibliothèques européennes que j’ai appris à inventer, mais ici en Guinée. Lorsque j’avais quatre (4) -cinq (5) ans, on fabriquait nous-mêmes des jouets, des voitures avec des fils de fer, des grillages et des boîtes de conserve vides.

La galère en Afrique fait que le cerveau travaille beaucoup plus pour trouver des solutions.

Bien sûr, avant, je n’avais pas assez d’argent pour fabriquer une grosse voiture. Je faisais des miniatures, mais aujourd’hui avec le peu de sous que j’ai, j’ai pu construire une usine pour concrétiser mon rêve. En fait, en occident je gagnais de l’argent, mais en Guinée, je vis mes rêves.

MODELE MAG : Retracez-nous un peu le film de cette invention………

Continuez la lecture en telechargeant le magazine

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page