BusinessBUSINESS & TECHJEUNES MODELESMODELE MAG Afrique

BOUBACAR DANSOKO DG ENTRAEL : « on peut être entrepreneur sans être aviculteur mais on ne peut pas être aviculteur sans être entrepreneur »

Ce samedi 02 avril 2022, notre rédaction s’est intéressé au Directeur général de ENTRAEL et Fondateur de AVICOM El hadj Boubacar DANSOKO pour nous parler de ses activités avicoles. Cet entretien s’est tenu à Bangouyah dans l’une de ses fermes.

Le DG de ENTRAEL a commencé son intervention par nous présenter l’entreprise et ses activités, « ENTRAEL est une SARL où les associés sont les membres de la famille. Nous faisons l’élevage des volailles. En terme de chiffre, nous avons 200.000 pondeuses, 7 fermes à travers le pays, nous produisons 22 à 25 milles tonnes d’aliments de volailles/an. Nous faisons aussi l’agriculture, nous produisons chaque année 200 tonnes de maïs et 800 tonnes de pommes de terre/an. Nous avons 40 Milliards comme chiffre d’affaire/an en tenant compte de tous les problèmes socio-politiques, sanitaires qui se passent dans le monde et qui nous ralentissent » a entamé le Directeur général.

Plus loin, Boubacar DANSOKO nous explique les raisons pour lesquelles il entreprend dans l’aviculture, « nous entreprenons pour deux raisons fondamentales : premièrement c’est pour se nourrir et nourrir la population. C’est pour produire ce que nous consommons et consommer ce que nous produisons. Deuxièmement contribuer au développement de notre pays en satisfaisant le monde. L’objectif c’est d’abord de satisfaire la Guinée, » a-t-il dit.

Pour les personnes qui veulent entreprendre dans le secteur de l’aviculture, Boubacar DANSOKO a expliqué les qualités qu’il faut avoir pour réussir son projet d’aviculture, « pour être un bon aviculteur il faut être formé, avertit et prêt. Au-delà d’être entrepreneur, il faut d’abord être aviculteur. Etre aviculteur c’est d’accepter les principes de l’activité à savoir : la biosécurité, besoin d’orientation des bâtiments, avoir de bonnes alimentions, savoir choisir de bon poussin de qualité etc. Il faut enfin être aussi entrepreneur pour produire les biens et services pour satisfaire les besoins de la population afin de pouvoir dégager les profits. C’est pourquoi on peut être Entrepreneur sans être aviculteur mais on ne peut pas être aviculteur sans n’est pas être entrepreneur, » a-t-il expliqué.

Dans sa communication le Fondateur de AVICOM n’a pas manqué de saluer la décision du ministre de l’agriculture et de l’élevage Mamoudou Nagnalen BARRY interdisant l’importation des poussins d’un jour en République de Guinée « je salue cette décision courageuse dans la mesure où elle soutient les aviculteurs locaux. C’est une chance qui est donnée aux aviculteurs locaux de montrer leur capacité et de pouvoir produire sur place le poussin pour vendre le poulet de chair moins cher. Et ce qui est de la qualité, en compagnie du ministère et des aviculteurs nous pouvons avoir des poussins de qualité. Je suis persuadé pour cela car il y a eu des temps on avait lutté pour l’importation des œufs, » s’est-il réjouit.

Au terme de l’entretien, le DG de ENTRAEL a promu de lutter contre le chômage dans les cinq prochaines années, par le développement de l’aviculture en Guinée, « dans les cinq années à venir, je veux amener ce secteur dans une autre dimension comme au Sénégal, où dans chaque famille il y a un producteur de poulet de chair. Une chose très importante. Je vais lutter contre le chômage des jeunes à travers l’aviculture, la production des poulets de chairs qui n’est pas encore développée en Guinée. Nous attendons aussi notre ministre pour son soutien dans le développement de la production du poulet de chair en Guinée, » a conclut le Directeur général de ENTRAEL et Fondateur de AVICOM.

Nous vous invitons chers internautes à suivre plus de détails dans l’émission AUDACE ce mercredi 6 avril 2022 en tapant tout simplement Vizoori communication sur You Tube, Facebook, LinkedIn, Instagram et Twitter. 

Journaliste : Tamba Gaspard KONDIANO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page