BusinessJEUNES MODELESNOS MODELES

MARIAMA CIRE DIALLO : Cette Femme Fait des Œuvres Artistiques à travers le Crochet

Dans l’optique de valoriser l’entreprenariat féminin en Guinée, notre rédaction a rencontré la Fondatrice de Habiba Holding Fashion ce mercredi 06 avril 2022. Les échanges ont porté sur la vie de la dame et celle de son entreprise à la cimenterie. Cette entreprise évolue dans la fabrication des vêtements et d’accessoires à travers le crochet et la fabrication des œuvres d’art à travers les matières recyclées.

Mme BAH Mariama Ciré DIALLO a démarré son allocution à nous parler comment elle s’est intéressée à cette activité, « J’ai toujours aimé la créativité dès le bas âge, depuis toute petite j’ai appris à faire des habits des enfants à travers le crochet grâce à ma maman qui m’a apprit. C’est pourquoi même mon entreprise porte son nom Habiba.

Ainsi, en 2015 j’étais déjà mariée et étudiante j’ai pensé à faire une activité personnelle pour subvenir à mes besoins.  J’ai commencé à faire des draps et des napperons. Le coup de pouce qui m’a beaucoup encouragé c’est quand une amie m’a envoyé un modèle de bikini de la France à faire en 2021 en pleine Covid_19, j’ai essayé ce n’était pas facile au départ, mais j’ai tenté et ça réussi enfin les gens ont aimé. C’est vraiment ce qui m’a grandement motivé de continuer avec mon activité de crochet, »

a introduit la Patronne de Habiba Holding Fashion.

Poursuivant son intervention, la Lauréate de YouthConnectgn for women a expliqué les articles qu’elle produise « Je fais des sacs au crochet avec du fil, les vêtements pour les bébés et les bikinis. Je recycle aussi des bouteilles.

J’ai mon Designer Mamadou Bobo Diallo qui fait des tableaux avec du fil tiré, avec la peinture, qui fait la décoration des maisons etc.

Je parviens à vendre mes produits à travers mes posts sur la page de l’entreprise, les clients satisfaits et ceux qui voient aussi de passage, » a expliqué Mariama Ciré DIALLO.

La création artistique bien qu’elle est très rentable mais elle demande beaucoup de concentrations et de temps. Selon-elle cette activité est pleine de difficultés. La conciliation de la vie de couple et les activités du crochet et de la décoration est un casse-tête, «  c’est un travail très difficile et complexe. Je suis une femme mariée et j’ai deux enfants. Les travaux sont stressants mais je me planifier de travailler de 8h à 18h dès que mes enfants quittent à l’internat à la même heure je m’occupe de la famille jusqu’au matin. Ce qui m’aide aussi, j’ai deux stagiaires qui m’épaulent bien et le local est chez moi aussi » a-t-elle souligné.

Chers internautes, vous aurez plus d’informations ce samedi 09 avril dans l’émission #BRAVOURE animée par Gnalen CONDE sur Nos differents canaux :

Facebook, YouTube Twitter, LinkedIn et Instagram en tapant

@Vizoori communication.

Journaliste : Tamba Gaspard KONDIANO

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page